Sony Alpha 5100 – La Performance Au Moindre Coût

Successeur de l’Alpha 5000, le 5100 constitue l’entrée de gamme du système Sony Alpha, une entrée de gamme très bien dotée.

Héritière des NEX, la série des Alpha à quatre chiffres n’a jamais été très volumineuse, mais le 5100 gagne encore quelques millimètres. Il est à peine plus encombrant (environ 1 cm plus long et plus haut) qu’un Lumix GM1, pourtant doté d’un capteur 4/3 bien plus petit.

Le 5100 reprend le Cmos 24 Mpix de l’Alpha 6000, tirant ainsi l’ensemble de la gamme vers le haut L’autofocus a été l’objet d’une attention particulière. Là encore, l’Alpha 5100 bénéficie d’une grande partie des avancées opérées avec le 6000. LAF est de type hybride (détection de contraste et de phase sur le capteur) avec une couverture correspondant à 90 % du champ ! (179 points) et une mesure de type « 4D » (3D pour signaler la prise en compte du

relief, la quatrième dimension représentant le temps car cet AF est prédictif). Cet autofocus sophistiqué est, bien entendu, actif en photo mais aussi en vidéo.

Qualité d’image

LAIpha 5100 bénéficie du Cmos APS-C 24 Mpix de Sony, capteur qui a déjà fait ses preuves sur de nombreux boîtiers. Sans surprise, les images sont excellentes, très fines en bas ISO et peu bruitées jusqu’à 3.200 ISO. On peut même monter encore en sensibilité quand les photos ne sont pas destinées à du tirage en grand format. Sur un écran d’ordinateur ou sur un téléviseur, les images prises à 12.800 ou même 25.600 ISO font illusion: étonnant. Malgré un tarif serré, l’Alpha 5100 offre une qualité d’images parmi les meilleures dans la catégorie APS-C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *